Mise en avant

Allons-nous devoir psychanalyser à l’envers? par François Cardoso.

L’équipe du CARPH vous invite à participer à cette conférence de François Cardoso, psychanalyste, psychologue et membre du Pari de Lacan.

Le but de cette conférence est d’esquisser un début de réponse à une question cruciale pour qui, de nos jours, fait le choix d’articuler sa pratique clinique au discours analytique. D’aucuns ont pu soutenir en effet que le réquisit introspectif de la cure n’était plus adapté à la superficialité du sujet contemporain ; voire – et cette seconde présupposition est pire que la première -, que la préférence que ce sujet est réputé donner en tout à l’inconstance de l’éphémère, l’a rendu dorénavant incapable de faire passer le fil de sa vie à travers le prisme du transfert. Cardoso fait le pari contraire et gage que l’analysant qui s’adresse actuellement au dispositif analytique peut, en réalité, en produire la mise à jour, à condition, toutefois, que lui soit permis de tracer la voie à ce qu’il qualifiera volontiers de psychanalyse à l’envers.

Quand?
Le mercredi 25 janvier de 12 h 30 à 14 h

Pratiquant actuellement en bureau privé à Montréal, François Cardoso a travaillé auparavant en région parisienne dans le secteur publique et associatif en périnatalité, en Institut médico-éducatif et en consultation ambulatoire hospitalière auprès d’enfants et d’adolescents. Il est intéressé à la transmission de la psychanalyse et à sa pérennisation dans le monde contemporain.

Où?
Local SU-1550
Pavillon Adrien-Pinard (UQAM)
1000 Sherbrooke O., Montréal

Au plaisir de vous y voir en grand nombre!

Suivez la page du CARPH et ne manquez pas les prochains événements liés aux approches humaniste et psychodynamique : écrivez-nous à carphuqam@gmail.com pour vous inscrire à notre liste de diffusion.

Vin, fromage et rencontres le 17 novembre 2022

Réservez votre soirée pour célébrer avec nous ! Restez à l’affût des détails à venir sur l’événement Facebook.

Quand?
Le 17 novembre de 17 h à 21 h

Où?
SU-J551 (hall au niveau jardin du Pavillon Adrien-Pinard de l’UQÀM au 1000 rue Sherbrooke Ouest).

Suivez la page du CARPH et ne manquez pas les prochains événements liés aux approches humaniste et psychodynamique : écrivez-nous à carphuqam@gmail.com pour vous inscrire à notre liste de diffusion.

Causerie avec Villemaire Paquin le 2 novembre 2022

L’équipe du CARPH vous invite à cette causerie avec Villemaire Paquin, psychanalyste.

« Il faut aimer la musique, mais surtout être en soi musicien pour le devenir. Cette condition me semble tout aussi fondamentale pour le devenir psychothérapeute : nonobstant la théorie sur laquelle on s’appuie, la capacité d’être en relation, même avec l’absent, sera au cœur du travail. Les aléas de la propre histoire de chacun vont rendre possible ou non ce devenir. On pourrait ensemble se questionner sur notre motivation à choisir ce « métier ». »

Quand?
Le mercredi 2 novembre de 12 h 30 à 14 h

Villemaire Paquin est psychanalyste, à la retraite depuis un an. Il a eu, à partir de 1980, une pratique en bureau privé en tant que psychothérapeute accrédité. Avec Janine Corbeil il a complété une première formation à la Gestalt, suivie d’une formation à la bioénergie avec Denis Royer à l’IQAB (Institut québécois d’analyse bioénergétique) avant d’entreprendre la formation à l’IPM (Institut psychanalytique de Montréal). Il a été membre de la SPM, de la SCP et de l’API (2005-2021).

Les places seront limitées et l’inscription requise. Restez à l’affût, le formulaire d’inscription sera disponible à partir du 18 octobre prochain sur l’événement de notre page Facebook !

Où?
Local SU-1560
Pavillon Adrien-Pinard (UQAM)
1000 Sherbrooke O., Montréal

Au plaisir de vous y voir en grand nombre!

Suivez la page du CARPH et ne manquez pas les prochains événements liés aux approches humaniste et psychodynamique : écrivez-nous à carphuqam@gmail.com pour vous inscrire à notre liste de diffusion.

Conférence de Raphaële Noël le 5 octobre 2022

L’équipe du CARPH vous invite à participer à cette conférence de Raphaële Noël, psychologue et professeure agrégée au département de psychologie de l’UQAM.

À la fois clinicienne et chercheuse, Raphaële Noël enseigne la clinique adulte et la clinique infantile et mène des recherches portant sur la parentalité en situation d’intensité: transition à laparentalité, recours à la procréation assistée, enfant en difficulté psychologique, deuil périnatal, précarité sociopsychique. Responsable du programme court en psychologie périnatale, les tout-petits et leurs parents sont au coeur de ses intérêts.

Quand?
Le 5 octobre 2022 de 13 h 30 à 15 h

Dans le but de dégager ce qui définit l’accompagnement psychologique et le différencierait de la psychothérapie, un partage de réflexions cliniques et théoriques sera proposé à partir de différents exemples d’accompagnement psychologique, tels que l’accompagnement de deuil périnatal (DPN), l’accompagnement des traitements de fertilité, l’accompagnement de grossesse (transition à la maternité, transition à la paternité, grossesse après un DPN, grossesse après des traitements de fertilité) mais aussi l’accompagnement des parents lors d’une psychothérapie d’enfant.

Où?
Local SU-1550
Pavillon Adrien-Pinard (UQAM)
1000 Sherbrooke O., Montréal

Au plaisir de vous y voir en grand nombre!

Événement Facebook
Suivez la page du CARPH

Ne manquez pas les prochains événements liés aux approches humaniste et psychodynamique: écrivez-nous à carphuqam@gmail.com pour vous inscrire à notre liste de diffusion.

Introduction à la Psychothérapie gestaltiste des relations d’objet (PGRO).

Le CARPH vous invite à sa prochaine conférence sur l’approche d’intervention humaniste :

Introduction à la Psychothérapie gestaltiste des relations d’objets, par Line Girard.

Quand ? Mercredi 16 mars 2022

Où ? Local SU-1550, Pavillon Adrien Pinars, UQAM, 100 Sherbrooke Ouest.

Cette conférence ne sera pas enregistrée et ne sera pas diffusée en direct non plus. Port du masque obligatoire.

Ce midi-conférence portera sur la PGRO (Psychothérapie Gestaltiste des Relations d’Objet) ou Psychothérapie du lien qui est un modèle psychothérapeutique relationnel. Son premier champ d’application est celui du travail des dynamiques de la personnalité, où il s’agit d’abord et avant tout de traiter le lien par le lien. Les praticiens qui s’identifient à ce système ont en commun de vouloir faire profiter leurs patients de la capacité éprouvée de la Gestalt-thérapie à accroître la conscience expérientielle dans l’ici-maintenant, sans pour autant renoncer à la quête de sens que l’esprit humain revendique comme étant la plus singulière de ses conquêtes.

Line Girard, M.Ps. est psychologue clinicienne depuis 1982. Elle est co-directrice clinique du Centre d’Intégration Gestaltiste (CIG)  de Montréal, formatrice et superviseure-didacticienne en PGRO depuis les années ‘90. Line Girard a œuvré tant en bureau privé (CIG et clinique privée de psychiatrie) que dans le réseau public (à la protection de la jeunesse et en CLSC). Auteure de plusieurs articles, elle a participé à la  traduction du livre de Allan Schore : La Régulation affective et la réparation du Soi (2008). Elle a co-dirigé la publication du livre La psychothérapie du lien : Genèse et continuité (2012).  Elle est aussi co-auteure de la 4e édition de Les troubles de la personnalité, perspective gestaltiste (2018). Ses intérêts actuels concernent la posture pgriste dans le travail des psychothérapeutes de première ligne, ainsi que la réflexion diagnostique en cours de suivi.

Évènement sur Facebook : https://fb.me/e/1hL7jn073

Suivre la page Facebook du CARPH: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867

Pour vous inscrire à notre infolettre, en faire la demande à : carphuqam@gmail.com

Don de livres et revues au CARPH

Le CARPH remercie chaleureusement les psychanalystes Monique Panaccio et Richard Simpson, qui ont fait don de l’intégralité de la Standard Edition des oeuvres de Freud (en anglais, la traduction de Strachey), ainsi que de leur collection de la Revue française de psychanalyse (RFP) (2000-2015). Grâce à eux, c’est l’ensemble des étudiants du département de psychologie qui y aura accès.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir et n’avez jamais osé demander sur le travail clinique d’orientation psychanalytique : causerie avec André Monast

Le Centre d’activités et de références en psychodynamique et humaniste (CARPH) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM)  a le privilège de recevoir André Monast pour une causerie libre autour de la pratique clinique d’orientation psychanalytique. 

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir et n’avez jamais osé demander sur le travail clinique d’orientation psychanalytique
Causerie avec André Monast, psychologue 

Où ? Local SU-R120, au pavillon Adrien-Pinard de l’Université du Québec à Montréal (100 Sherbrooke Ouest).
Quand ? Mercredi 23 février 2022, de 12h30 à 14h00.

Cette activité est réservée aux étudiant.e.s du programme de psychologie de l’UQAM, dans la limite des 18 places du local.
Elle se déroulera exclusivement en présence.
Aucun enregistrement ne sera fait.

Inscription obligatoire ICI: https://forms.gle/ineDhdFm5yCwMGvv8

Vous êtes un jeune clinicien confronté à des questionnements sur votre posture clinique ? Vous étudiez au baccalauréat et avez des questions sur cette approche ? Vous voulez en savoir plus sur la pratique en milieu hospitalier, sur la pratique de la psychothérapie au privé, ou la supervision ? Sur les thérapies de groupe ou le psychodrame psychanalytique ? Venez échanger avec un clinicien expérimenté ! La conférence prendra la forme d’une discussion libre : préparez vos questions!

André MONAST a été psychologue clinicien et psychothérapeute en milieu hospitalier (psychiatrie et pédo-psychiatrie) durant vingt-neuf ans, plus spécifiquement à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont. Dans ce cadre, il a développé un savoir-faire en psychothérapie de groupe et en psychodrame psychanalytique, auprès des enfants et des adultes. Il a également supervisé à l’hôpital la formation des doctorants en psychologie et des résidents en psychiatrie. Il exerce, depuis 2019, en cabinet privé avec enfant, adolescent et adulte ; et consacre environ un tiers de son temps à la supervision de jeunes professionnels. Ses intérêts portent sur les troubles sévères de la personnalité, sur la psychosomatique, sur l’accordage du dispositif psychothérapique au mode de fonctionnement psychique du patient, sur la psychothérapie de groupe et le psychodrame. Actuellement, André Monast porte une attention particulière au registre de la psychose. Tout en s’appuyant sur la psychanalyse en général, André Monast attache une grande importance à la pensée de Winnicott.

Événement Facebook: https://www.facebook.com/events/685652449516734/
Suivez la page du CARPH: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com

Des figures contemporaines de la mort à décoder, par Luce Des Aulniers

Le Centre d’activité et de références en psychodynamique et humaniste (CARPH) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) est heureux de vous inviter à sa première conférence de 2022:

Des figures contemporaines de la mort à décoder, par Luce Des Aulniers.

Quand ? Mercredi 16 février 2022

Où ? Local SU-1550, Pavillon Adrien Pinard, UQAM, 100 rue Sherbrooke Ouest.

Cette conférence est réservée aux étudiant.e.s du programme de psychologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) dans la limite des places disponibles du local.  

Elle se déroulera exclusivement en présence.
Aucun enregistrement ne sera fait.
Inscription obligatoire à carphuqam@gmail.com
.

L’irruption pandémique 2019-2022 a brutalement mis en exergue nos rapports à la mort prédominants. Par l’intermédiaire des modalités expressives médiatiques, artistiques, et des simples récits de vie, ces représentations de la mort comme du deuil sont puissamment déterminées par nos rapports au corps, à l’utilité, à l’identité, aux techno-sciences, au temps… S’ils peuvent se prétendre nouveaux, nos imaginaires, à la fois pulsionnels et idéels, sont également tributaires de la longue histoire culturelle de l’humanité. Dans la fascination à la fois pour les morts enjolivées et les morts tragiques qui dominent toujours le statut social actuel de la mort, que décoder des peurs et des espérances ? Jusqu’où la menace virale susciterait-elle d’autres représentations, notamment à propos de la limite ? Finalement, puisque la mort est la limite ultime – ou cette altérité qui nous singularise – , quelle en serait à rebours la pédagogie, elle, toujours nouvelle?

Luce Des Aulniers est docteure d’Etat en anthropologie. Fondatrice du camp des études interdisciplinaires sur la mort en 1980, elle est professeure émérite au Département de communication sociale et publique de l’Université du Québec à Montréal. Membre du CRISE (Centre de recherche et d’intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie) et de l’Institut santé et société à l’UQAM, elle est l’auteure, entre autres, de Itinérances de la maladie grave: le temps des nomades (L’Harmattan, 1997), Le choix de l’heure (Somme toute, 2018) et du Temps des mortels : espaces rituel et deuil ( Boréal, 2020).

Évènement sur Facebook:
Suivre la page Facebook du CARPH :https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867
Pour vous inscrire à notre infolettre, en faire la demande à : carphuqam@gmail.com

Opérer avec un enfant autiste en institution, par Bruno de Halleux

Le Centre d’activités et de références en psychodynamique et humaniste (CARPH) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) est heureux de vous inviter à sa 3e conférence de la session d’automne 2021:

Opérer avec un enfant autiste en institution
par Bruno de Halleux

Quand? Vendredi 15 octobre 2021, 12h30-14h
Où? Local SU-1550, au pavillon Adrien-Pinard de l’Université du Québec à Montréal (100 Sherbrooke Ouest).

« Nous partirons du cas d’un enfant autiste pour y démontrer l’efficace d’une pratique – dite pratique à plusieurs – dans une institution orientée par l’enseignement de Lacan.»

*Gratuit et ouvert à tous, sur présentation du passeport vaccinal. Suivant les règles sanitaires en vigueur à l’université, l’inscription sera obligatoire à l’entrée et vous vous verrez attribuer une place assise. Le port du masque est exigé en tout temps durant la conférence.*

*En présentiel uniquement. Pas de rediffusion en ligne.*

Bruno de Halleux est psychologue et psychanalyste à Bruxelles (Belgique). Il est le directeur thérapeutique de l’Antenne 110, un centre de rééducation qui reçoit 18 enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme et un trouble grave de la personnalité. Il est l’auteur de nombreux articles et vient de faire paraître un ouvrage: «Le désir de Lacan» (Presses psychanalytiques de Paris, 2021).

Bruno de Halleux est invité, à Montréal, par NLS-Québec en collaboration avec le Pont freudien, pour une conférence le soir-même sur l’ouvrage qu’il vient de faire paraître « Le Désir de Lacan ». Informations ICI. Notez que le Pont freudien organise cette même fin de semaine (16-17 octobre) la 52e Rencontre du Pont freudien. Son thème: « Répétition et transfert». Tarif étudiant: 80$ pour la fin de semaine. Informations ICI. Nous remercions le Pont freudien d’avoir permis d’organiser cette conférence, et M. de Halleux de se prêter à l’exercice pour les étudiants du CARPH.

Événement Facebook: https://www.facebook.com/events/369955714823374
Suivez la page du CARPH: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com

Existentialisme, phénoménologie féministe, le doute féminin et de l’épuisement par Marie-Anne Casselot

Le CARPH vous invite à sa deuxième conférence de la session universitaire de l’automne 2021.

Existentialisme, phénoménologie féministe, le doute féminin et de l’épuisement.

Où ? Local SH-2420 Au 200 Sherbrooke Ouest, de l’Univesité du Québec à Montréal. En présentiel uniquement.

Quand ? Le mercredi 13 octobre de 12h30 à 14h00.

Gratuit et ouvert à tous et toutes dans la limite des places disponibles du local

Cette présentation problématisera ce que Anne-Marie Casselot appelle « l’épuisement subjectif », un phénomène d’épuisement fragilisant l’individualité dans l’exécution de certains actes intentionnels intersubjectifs. Les actes de douter, de se soucier, de planifier et finalement de se protéger, seront étudiés en ce qu’ils illustrent une relationnalité imposée (un « exister-pour-autrui » se déclinant au détriment d’un « exister-pour-soi ») notamment sur les sujets altérisés. Cette relationnalité imposée, orientée vers autrui, affaiblit l’intentionnalité d’une personne et fragilise son individualité. Une description phénoménologique et féministe révèle ces actes invisibles et non quantifiables, et comment ils influencent les intentions et les actions d’un sujet. En mobilisant plusieurs philosophes féministes, elle soutiendra que l’épuisement subjectif est un phénomène négatif impliquant des risques éthiques, épistémiques, existentiels et émotionnels pour les sujets subalternes. Ainsi, ces quatre actes intentionnels, vécus dans un contexte social inégalitaire, renforcent l’épuisement subjectif et l’imposent aux sujets altérisés. 

Marie-Anne Casselot est doctorante en philosophie féministe à l’Université Laval et chargée de cours (UQAM, Université de Sherbrooke). Ses recherches doctorales se concentrent sur les perspectives féministes sur la corporalité et la spatialité en phénoménologie existentielle. Spécifiquement, comment les sujets incarnés prennent l’espace selon leur genre et comment ce déploiement spatial genré est-il interconnecté aux rapports sociaux de genre dans les espaces publics ? Elle développe aussi une expertise sur les aspects genrés de certaines expériences affectives et intentionnelles telles que le doute, la charge mentale, le souci, etc. Parallèlement à ses recherches philosophiques, Marie-Anne Casselot se spécialise sur les mouvements écoféministes comme faisant partie intégrante des mouvements féministes au XXe et XXIe siècles. Elle a notamment co-dirigé le recueil Faire partie du monde paru aux Éditions du Remue-ménage en 2017 et elle a co-enseigné le cours Introduction aux écoféminismes à l’Institut de recherches en études féministes à l’UQAM en 2021. 

Évènement Facebook:https://www.facebook.com/events/555844002408498/?acontext=%7B%22event_action_history%22%3A[%7B%22extra_data%22%3A%22%22%2C%22mechanism%22%3A%22page_admin_bar%22%2C%22surface%22%3A%22page%22%7D%2C%7B%22extra_data%22%3A%22%22%2C%22mechanism%22%3A%22events_admin_tool%22%2C%22surface%22%3A%22events_admin_tool%22%7D%2C%7B%22extra_data%22%3A%22%22%2C%22mechanism%22%3A%22surface%22%2C%22surface%22%3A%22create_dialog%22%7D]%2C%22ref_notif_type%22%3Anull%7D
Suivez la page Facebook du CARPH: Suivez la page du CARPH: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion
, faites-en la demande à carphuqam@gmail.com