L’identité de genre: l’interpréter ou l’accompagner? avec Lou-Ann Morin!

Mercredi 29 mars 2017, local SU-1550, UQÀM, 100 Sherbrooke Ouest, 12h30 à 14h.

« Depuis quelques années, la trans-identité du genre semble se faire de plus en plus visible. Des personnes transsexuelles font la page couverture de magasines populaires, on en fait le thème de télés-réalités et les personnes transgenres font des apparitions dans des talk-shows de grande écoute. Mais au-delà de tout ce côté glamour, que connait-on dans nos départements de psychologie de la réalité des trans-identités? Et comme professionnels qui sommes habités par nos modèles théoriques, comment cette déconstruction de la binarité du genre vient-elle questionner certains acquis issus de différents modèles en psychologie? Comment réagir en tant que psychologue face à ces altérités qui défient nos préjugés issus d’une culture cisgenre dominante ainsi que nos certitudes existentielles du genre? Devrait-on interpréter ces différences, ou plutôt accompagner de façon bienveillante les questionnements qu’elles soulèvent? »

Lou-Ann Morin est doctorante en psychologie. Ses thèmes de recherche touchent principalement à l’intersubjectivité et plus spécifiquement à la place qu’occupe le corps vécu dans la rencontre. Son intérêt pour les trans-identités provient à la fois d’un parcours personnel ainsi que de son parcours clinique comme candidate à la profession de psychologue.

Métaphores corporelles et poétiques en psychothérapie, en psychopathologie, en psycho-oncologie avec Alfonso Santarpia!

Mercredi 22 février, local SU-1550, UQÀM, 100 Sherbrooke Ouest, 13h30 à 15h30.

«Dans le domaine de la psychopathologie clinique et des techniques de psychothérapie, les énoncés des patients et des thérapeutes comportent fréquemment des métaphores linguistiques du corps :
Mes mains sont palmées…
Je sens mes pieds soudés…
Mes bras sont en plomb…
Je vais mourir comme un olivier centenaire dans l’éternité.
Une métaphore est une figure poétique, mais également le support d’une conceptualisation de l’expérience.
Dans cette conférence, Monsieur Santarpia (Maître de Conférences, Aix-Marseille Université) illustre les effets conceptuels et créatifs de l’expérience métaphorique dans l’hypnose, dans la psychopathologie et dans les soins palliatifs (usage de la poésie Haïku).»

Alfonso Santarpia est un psychologue clinicien et psychothérapeute, maître de conférences à Aix-Marseille Université (France). Sa sensibilité clinique et ses recherches s’inscrivent principalement dans une approche d’orientation humaniste. Il a publié différents travaux sur l’usage des métaphores du corps et de la poésie en psychothérapie, en psychopathologie et en psycho-oncologie.