Libre arbitre et inconscient: quel rapport? Quel support? par Allannah Furlong

Le CARPH est heureux de vous convier à sa toute dernière conférence de la session.

LIBRE-ARBITRE ET INCONSCIENT
Quel rapport? Quel support?

par Allannah FURLONG

QUAND? Le mercredi 5 DÉCEMBRE de 12h45 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

«Pour certains, la découverte par Freud de l’inconscient remet en question le libre arbitre, soit la possibilité d’agir de son plein gré. Comme si la présence en soi-même de forces dynamiques et refoulées ôtait à l’être humain sa capacité à se gouverner lui-même, à décider librement de ses actions. Encore aujourd’hui, par exemple, certains psychanalystes mettent en doute la possibilité d’un consentement éclairé du patient (à sa psychanalyse), au motif que des aspects transférentiels inaccessibles à la conscience le brouilleraient. Mais est-il possible de concevoir la démarche psychothérapeutique sans le libre arbitre ? Freud, à le lire avec attention, tient une position complexe. Qu’en disent les philosophes ? Qu’en disons-nous, cliniciens d’aujourd’hui ?»

Allannah FURLONG est psychologue, psychanalyste et membre de la Société psychanalytique de Montréal (SPM). Elle est l’auteure de nombreux articles et a codirigé deux collectifs.

**L’ENTRÉE EST LIBRE**

Venez en grand nombre!!

Événement Facebook ici

Intégrez notre groupe Facebook pour être au courant de toutes nos activités et partager les vôtres, ou suivez notre page!

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

Groupe de lecture sur Roussillon (Aut2018)

Le CARPH encourage les étudiant-es de tous niveaux à organiser des séminaires de lecture dans ses locaux. Prenez contact avec nous si vous voulez en lancer un!


Groupe de lecture sur René Roussillon le lundi de 14h à 16h00 (bimensuel)

LUNDI 1 OCTOBRE 2018
Thème : traumatisme primaire
Chapitre 1. Traumatisme primaire, clivage et liaisons primaires non symboliques

LUNDI 15 OCTOBRE 2018
Thème : relation à l’objet, entre destructivité et séduction
La destructivité et les formes complexes de la «survivance» de l’objet

LUNDI 29 OCTOBRE 2018
Thème : symbolisation, introduction
Chapitre 6. Le problème de la symbolisation et de ses conditions / préconditions

LUNDI 12 NOVEMBRE 2018
Thème : symbolisation, entre objet et identité
Chapitre 11. La fonction symbolisante de l’objet
Chapitre 14. Symbolisation primaire et identité

LUNDI 26 NOVEMBRE 2018
Thème : transfert et cadre
Chapitre 4. Complexité et paradoxe du transfert. Texte PDF à venir
Le « langage » du cadre et le transfert sur le cadre

LUNDI 10 DÉCEMBRE
Thème : clinique de l’extrême
Chapitre 7. Inventer/penser un dispositif dans les situations limites et extrêmes. Texte PDF à venir
Conclusion. Les « situations limites » de la psychanalyse

CONFÉRENCE – LES MÉTHODES PROJECTIVES

Conférence – LES MÉTHODES PROJECTIVES – par Odile Husain & Mariette Lepage

Le CARPH (Centre d’Activités et de Références Psychodynamique et Humaniste) est heureux de vous convier à sa troisième conférence du semestre!

LES MÉTHODES PROJECTIVES
Une conférence par Odile HUSAIN & Mariette LEPAGE


QUAND? Le mercredi 24 OCT. de 12h45 à 14h;
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

**L’ENTRÉE EST LIBRE**

Cette séance vous sensibilisera à l’apport précieux que représente une analyse projective basée sur une méthode d’analyse psychodynamique du discours et sur une approche structurale de la psychopathologie. Celle-ci permet d’élaborer l’organisation de personnalité du sujet, d’assurer un suivi thérapeutique ciblé et d’éviter des erreurs de parcours lourdes pour le client et pour le système. Nous illustrerons notre propos à l’aide de nombreuses vignettes cliniques.

Venez en grand nombre! Vous pouvez également consulter les détails de l’événement sur notre page FACEBOOK:

https://www.facebook.com/events/465665487262158/

Psychologues d’expérience ayant une pratique privée, Odile HUSAIN et Mariette LEPAGE sont chargées de cours à l’UQTR et membres fondatrices de l’Institut de psychologie projective, lequel assure la formation des projectivistes.

Savoir-être et savoir-faire en psychodynamique, par Alexandre Francisco

Le CARPH est heureux de vous présenter la conférence d’Alexandre Francisco intitulée:

SAVOIR -ÊTRE ET SAVOIR-FAIRE EN PSYCHODYNAMIQUE

le mercredi 10 octobre
à 12h45 à 14h
au Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550

**ENTRÉE LIBRE**

La pratique psychothérapeutique exige que le clinicien ait des repères pour bien aider ses patients. La psychodynamique est une source incontournable de ces balises cliniques, et cette conférence se propose d’en aborder quelques-unes. Y seront présentées dix qualités nécessaires au savoir-être du thérapeute, puis dix repères concrets et applicables concernant, entre autres, l’écoute du conscient et de l’ inconscient, la régulation et l’utilisation du contre-transfert et la technique d’ intervention; le tout illustré de différents exemples cliniques.

C’est l’occasion d’en apprendre davantage sur l’ intervention psychodynamique!

ALEXANDRE FRANCISCO, D.Ps., psychologue
Professeur chargé d’enseignement clinique à la faculté de médecine de l’Université de Montréal
Services des troubles relationnels et de la personnalité
Hôpital Maisonneuve-Rosemont
CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal

Langage, parole et discours: les trois fondamentaux de la discipline et de la méthode psychanalytique. Par Marie-Hélène Brousse

Nous sommes heureux de vous convier à notre toute première conférence du semestre, organisée en collaboration avec le Pont freudien.

MARIE-HÉLÈNE BROUSSE, psychanalyste à Paris, nous présentera :

LANGAGE, PAROLE, DISCOURS : LES TROIS FONDAMENTAUX DE LA DISCIPLINE ET DE LA MÉTHODE PSYCHANALYTIQUE

le vendredi 28 septembre
à 12h45 à 14h
au Pavillon Sherbrooke de l’UQAM (200 rue Sherbrooke O), local SH-3620

**ENTRÉE LIBRE**

«Le langage, tel que la linguistique le cernait, a servi de boussole à Lacan pour relire et formaliser la méthode et la discipline inventées par Freud. Lacan n’a jamais renoncé à cette boussole, mais il a fait évoluer, grâce à la pratique clinique, les savoirs sur le langage : en distinguant la parole, le dire, le discours et en montrant qu’en psychanalyse, le langage est autant de l’ordre de l’imaginaire et du réel que du symbolique.»

Marie-Hélène Brousse est psychanalyste à Paris. Elle est (AME) Analyste membre de l’École de la Cause freudienne (ECF), de la New Lacanian School (NLS) et de l’Association mondiale de psychanalyse (AMP). Directrice de la revue anglophone The Lacanian Review, elle est l’auteure de très nombreux articles et de livres.

Notez que la conférence se déroulera cette fois au pavillon SH.
Nous vous attendons nombreuses et nombreux!
 

Foire aux livres du CARPH

Ventre de livre usagés au CARPH!

La vente aura lieu du lundi 26 mars au vendredi 30 mars, de 10h à 16h au CARPH (SU-J525)

À partir de 0,10 $, vous trouverez des articles et des livres de références dans nos approches, mais aussi sur la psychologie en général.

Les étudiants de toutes les sections sont les bienvenus.

Les bénéfices serviront à renouveler les ouvrages de la bibliothèque du centre.

Venez nombreuses et nombreux!

 

J/S [Jeunes Séminaires]

Le CARPH encourage les étudiant-es de tous niveaux à organiser des séminaires de lecture dans ses locaux. Prenez contact avec nous si vous voulez en lancer un!


Le CARPH est heureux d’héberger les Jeunes Séminaires pour la session d’hiver 2018.

Les J/S est un groupe de lecture de textes de Freud. Pour la section Montréal, les rencontres ont lieu au CARPH tous les jeudis matin de 11h à 12h30. Il est toujours temps de vous y inscrire en écrivant à : jseminaires@gmail.com

Jeudi 12 octobre
Séminaire 1 -Le cadre
Texte: S. Freud, « Les voies nouvelles de la thérapeutique psychanalytique » (1919), in La technique psychanalytique, Paris, PUF, 1999.
Jeudi 2 novembre
Séminaire 2 – Le rêve
Texte : S. Freud, « L’élaboration secondaire » (1900), in L’interprétation des rêves, Paris, PUF, 1980.
Jeudi 9 novembre
Séminaire 3 – Les pulsions
Texte :S. Freud, « Pulsions et destins des pulsions » (1915), in Métapsychologie, Paris, Gallimard, 1968.
Jeudi 16 novembre
Séminaire 4 – Les principes de plaisir et réalité
Texte : S. Freud, « Au-delà du principe de plaisir » (1920), in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1981, p.96.
Jeudi 23 novembre
Séminaire 4 – Les principes de plaisir et réalité (suite)
Texte : S. Freud, « Au-delà du principe de plaisir » (1920), in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1981, p.96.
Jeudi 30 novembre
Séminaire 4 – Les principes de plaisir et réalité (suite)
Texte : S. Freud, « Au-delà du principe de plaisir » (1920), in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1981, p.96.
Jeudi 18 janvier
Séminaire 7 – L’hystérie, première partie
Texte : Mademoiselle Elisabeth v. R… (1895)
Jeudi 25 janvier
Séminaire 8 – L’hystérie, deuxième partie
Texte : Mademoiselle Elisabeth v. R… (1895)
Jeudi 1er février
Séminaire 9 – Le narcissisme
Texte : Pour introduire le narcissisme (1914)
Jeudi 8 février
Séminaire 10 – Le transfert
Texte : La dynamique du transfert (1913)
Jeudi 15 février
Séminaire 11 – Le transfert (suite)
Texte : Remémoration, répétition et perlaboration (1914) et Observations sur l’amour de transfert »
Jeudi 1er mars
Séminaire 12 – Le transfert (suite)
Texte: Le transfert au présent  et Critique du contre-transfert, Jacques Lacan, Le Séminaire, Livre VIII, Le Transfert
Jeudi 8 mars
Séminaire 13 – Le transfert (suite)
Texte: chapitres 1 à 5 de La direction de la cure, Jacques Lacan, Écrits
Jeudi 16 mars
Séminaire 13 – Le transfert (suite)
Texte: chapitres 5 à fin de La direction de la cure, Jacques Lacan, Écrits
Jeudi 22 mars
Séminaire 12 -La fin d’un processus, première partie
Texte : chapitres 1 à 4 de Analyse terminée et analyse interminable (1937)
Jeudi 29 mars
Séminaire 12 – La fin d’un processus, deuxième partie
Texte : chapitres 5 à 8 de Analyse terminée et analyse interminable (1937)

Groupe de lecture sur Winnicott (hiv2018)

Le CARPH encourage les étudiant-es de tous niveaux à organiser des séminaires de lecture dans ses locaux. Prenez contact avec nous si vous voulez en lancer un!


Groupe de lecture sur Winnicott le mercredi de 9h30 à 12h00 (bimensuel)

31 janvier: Objets transitionnels et phénomènes transitionnels (1951)

14 février: Le contre-transfert (1960) et La haine dans le contre-transfert (1947)

28 février: Le concept de traumatisme par rapport au développement de l’individu au sein de la famille (1965)

14 mars: Distorsion du moi en fonction du vrai et du faux self (1960)

28 mars: La capacité d’être seul (1958) et La crainte de l’effondrement (non-daté)

11 avril: Les aspects métapsychologiques et cliniques de la régression au sein de la situation analytique (1954) et Le concept de régression clinique opposé à celui d’organisation défensive (1967)

Les maux de la mémoire: états-limites et violences intrapsychiques

Conférence par Louise Grenier

Mercredi 14 février 2018 à 12h30-14h au SU-1550 (UQAM), 100 rue Sherbrooke Ouest.

Il sera question de la symbolisation des violences et carences vécues à un âge qui précède l’accès à la parole, donc trop anciennes pour être remémorées ? À cette question, s’ajoute celle des conséquences narcissiques et affectives de ces vécus originaires chez ceux qui fréquentent les frontières – les états dits limites. En effet, comment retraverser ces lieux psychiques désertés par un proche secourable ou maternel ? Freud et Ferenczi ont eu à cet égard des approches divergentes. Le drame du sujet étant ici non pas de retrouver le souvenir d’un objet perdu mais sa capacité à aimer et à être aimé.

Événement Facebook ici.

Affiche ici.


Louise Grenier est psychologue et psychanalyste en pratique privée. Elle est l’auteure de Filles sans père, Femme d’un seul homme, Les violences de l’Autre, L’absence de la mère et récemment de Lettres de divan (collectif). Pour en savoir plus : http://www.psy-louisegrenier.com/

L’identité de genre: l’interpréter ou l’accompagner? avec Lou-Ann Morin

Mercredi 29 mars 2017, local SU-1550, UQÀM, 100 Sherbrooke Ouest, 12h30 à 14h.

« Depuis quelques années, la trans-identité du genre semble se faire de plus en plus visible. Des personnes transsexuelles font la page couverture de magasines populaires, on en fait le thème de télés-réalités et les personnes transgenres font des apparitions dans des talk-shows de grande écoute. Mais au-delà de tout ce côté glamour, que connait-on dans nos départements de psychologie de la réalité des trans-identités? Et comme professionnels qui sommes habités par nos modèles théoriques, comment cette déconstruction de la binarité du genre vient-elle questionner certains acquis issus de différents modèles en psychologie? Comment réagir en tant que psychologue face à ces altérités qui défient nos préjugés issus d’une culture cisgenre dominante ainsi que nos certitudes existentielles du genre? Devrait-on interpréter ces différences, ou plutôt accompagner de façon bienveillante les questionnements qu’elles soulèvent? »

Lou-Ann Morin est doctorante en psychologie. Ses thèmes de recherche touchent principalement à l’intersubjectivité et plus spécifiquement à la place qu’occupe le corps vécu dans la rencontre. Son intérêt pour les trans-identités provient à la fois d’un parcours personnel ainsi que de son parcours clinique comme candidate à la profession de psychologue.