L’ESPT (état de stress post-traumatique): un prêt-à-penser qui empêche souvent de penser

Le CARPH (Centre d’Activités et de Références Psychodynamique et Humaniste) vous présente :

L’ÉSPT (ÉTAT DE STRESS POST_TRAUMATIQUE): UN PRÊT-À-PENSER QUI EMPÊCHE SOUVENT DE PENSER

Par Michel PETERSON

QUAND? Le mercredi 25 septembre 2019, de 12h30 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

**L’ENTRÉE EST LIBRE**

Venez nombreux!

«Entité clinique et anthropologique toujours en mouvement, l’état de stress post-traumatique est devenue une catégorie souvent employée par les «experts» qui ne cherchent plus qu’à répéter des plans de traitement qui visent à réduire, voire à éliminer les symptômes. On en vient ainsi à désubjectiver le-la «traumatisé-e» et à opérer un oubli de la dissociation qui a fracturé le lien social.»

Michel Peterson est psychanalyste, travailleur social, éditeur et professeur de psychologie transculturelle. Auteur de nombreux articles et livres, il travaille depuis plusieurs années en cabinet privé avec des demandeurs d’asile et des réfugiés à titre de membre-clinicien du RIVO-Résilience (Réseau d’intervention auprès des personnes ayant été victimes de violence organisée). Il dirige le projet de recherche ROBAA (Roads of Bones and Ashes) consacré à la problématique des génocides et hébergé par la chaire Oppenheimer en droit international public de la Faculté de droit de l’université McGill.

——–
Notre événement Facebook : https://www.facebook.com/events/298488527737185/
Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

Charles Chaplin, de la tragédie à la comédie: un cas clinique

Le CARPH (Centre d’Activités et de Références Psychodynamique et Humaniste) vous présente sa 7e conférence de la session :

Charles Chaplin, de la tragédie à la comédie: un cas clinique
par Dalila ARPIN

QUAND? Le vendredi 26 avril 2019, de 12h30 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

**L’ENTRÉE EST LIBRE**
Venez nombreux!

«L’HUMOUR peut être une façon de faire avec un fond dépressif. Freud disait que l’humour noir permet de saisir qu’il est possible de traiter la souffrance avec les mêmes moyens mais employés différemment. Dans le cas de Charles Chaplin, nous verrons comment son enfance dans un quartier misérable de Londres fut une source précieuse d’inspiration pour ses films, mais surtout, la tristesse de son vécu, une matière première qu’il a pu transformer avec son savoir-faire. Comédien né, musicien talentueux, réalisateur hors pair, il a su mettre ses qualités au service d’une passion triste qui l’habitait depuis toujours : la mélancolie.»

DALILA ARPIN est psychanalyste à Paris (AME, membre de l’ECF et de l’AMP, Analyste de l’École en exercice) et psychologue aux Unités hospitalières pour enfants. Son livre le plus récent est intitulé: Couples célèbres: liaisons inconscientes (Paris, Navarin, 2016).
Elle est l’invitée du Pont freudien pour sa 47e Rencontre (26-28 avril), sur le thème Questions de genre. Informations et inscription: http://pontfreudien.org/content/dalila-arpin-questions-de-genre

————
Événement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/437499973725354/
Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.


CAUSERIE : Foucault, la folie et la psychiatrie

Le CARPH invite les étudiantes et étudiants en psychologie de l’UQAM à une causerie informelle avec Coline FOURNOUT sur le thème:

FOUCAULT, LA FOLIE ET LA PSYCHIATRIE
Causerie avec Coline Fournout

QUAND? Le mercredi 3 avril 2019, de 12h30 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1560.

On parcourra lors de cette causerie l’œuvre de Michel Foucault avec la folie pour fil rouge. Après un bref passage par les approches phénoménologiques et anthropologiques de la folie, le philosophe se fait connaître pour son Histoire de la folie à l’âge classique (1961) et n’a de cesse par la suite d’interroger la frontière entre le normal et le pathologique, les politiques de santé et les pratiques de cure – et en particulier, l’émergence de la psychiatrie au 19ème siècle.
Par la lecture de courts extraits emblématiques, on verra quelles sont les différentes (re)formulations du thème de la folie et on se demandera ce qui est pertinent pour la pratique du métier de psychologue/psychothérapeute.


Coline Fournout est candidate au doctorat en philosophie à l’Université Paris Nanterre, au laboratoire Sophiapol.

Événement Facebook ici
Intégrez notre groupe Facebook pour être au courant de toutes nos activités et partager les vôtres, ou suivez notre page!
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

CAUSERIE: Les rapports entre psychothérapie psychanalytique et psychanalyse

Le CARPH invite les étudiants en psychologie de l’UQAM à une causerie informelle avec Louis Brunet :

LES RAPPORTS ENTRE PSYCHOTHÉRAPIE PSYCHANALYTIQUE ET PSYCHANALYSE
Causerie avec Louis BRUNET

QUAND? Le mercredi 27 mars 2019, de 12h30 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1560.

«Psychothérapie psychodynamique, psychothérapie psychanalytique, psychanalyse. Est-ce du pareil au même? Qu’est-ce qui les définit et les caractérise? Qu’est-ce que la recherche nous montre sur l’efficacité thérapeutique de chacun. Nous essaierons de faire le point à la lumière des développements de la psychanalyse.»

Louis Brunet est psychologue, psychanalyste et professeur de psychologie à l’UQAM (section psychodynamique).

Événement Facebook ici
Intégrez notre groupe Facebook pour être au courant de toutes nos activités et partager les vôtres, ou suivez notre page!
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

La pratique de l’expertise psycholégale au tribunal de la jeunesse

Le CARPH vous présente sa 4e conférence de la session :

LA PRATIQUE DE L’EXPERTISE PSYCHOLÉGALE AU TRIBUNAL DE LA JEUNESSE
Conférence de Jalène ALLARD

QUAND? Le mercredi 13 mars 2019, de 12h30 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

**L’ENTRÉE EST LIBRE**

La pratique de l’expertise psycholégale est un domaine d’application clinique particulier. Le psychologue, animé par le désir d’aider, se retrouve le plus souvent dans une situation où son client est frustré par la compréhension et les recommandations qui sont faites, frustrations qui mènent parfois à des plaintes faites à l’OPQ. Dans un tel contexte, où bien faire son travail expose à de telles plaintes, comment maintenir la flamme ?

Jalène Allard est psychologue au Centre de psychologie Gouin. Elle fait des suivis de psychothérapie auprès d’adolescents et d’adultes. Elle réalise également des expertises psycholégales pour la Chambre de la jeunesse.

Événement Facebook ici

Intégrez notre groupe Facebook pour être au courant de toutes nos activités et partager les vôtres, ou suivez notre page!

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

La boussole du symptôme

Le CARPH vous présente sa 3e conférence de la session – pour fêter le début de la relâche!

LA BOUSSOLE DU SYMPTÔME
par Bénédicte Julien


QUAND? Le vendredi 22 février 2019, de 12h30 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

**L’ENTRÉE EST LIBRE**

Le symptôme est ce qui fait souffrir et ce dont on se plaint. On voudrait s’en débarrasser le plus rapidement possible. Pourtant, au fur et à mesure d’une cure, on s’aperçoit qu’il n’est pas si facile de l’abandonner. Il s’amenuise mais aussi parfois s’intensifie, il résiste. Malgré les effets thérapeutiques, un noyau, un caillou, un os perdure. Quels sont les éléments en jeu dans cette persistance ? De quelle manière le symptôme nous oriente-t-il pour accompagner un sujet à sortir de son malaise ? Que devient le symptôme à la fin d’une cure ? Des cas cliniques soutiendront cette réflexion.

Bénédicte Jullien est psychanalyste à Vincennes (France), membre de l’ECF, de l’AMP, et Analyste de l’École en exercice. Psychologue dans un service de pédopsychiatrie, en Centre médico-psychologique enfants-adolescents et en hôpital de jour adolescents, elle est l’auteure de nombreux articles. Elle est l’invitée de NLS-Québec dans le cadre de ses 6e Journées d’étude.

———–
Événement Facebook
Suivez notre page
Intégrez notre groupe Facebook

Pour en savoir plus sur l’événement de NLS-QC: https://urlz.fr/8Mzf
https://www.facebook.com/NLSQuebec/
https://www.facebook.com/groups/NLSQUEBEC/

Atelier de méthode de recherche qualitative d’orientation psychanalytique, par Irène Krymko-Bleton

Nouvelle activité (H2019)

Mme Irène Krymko-Bleton, psychanalyste et professeure de psychologie à l’UQAM, offrira un atelier de méthode de recherche qualitative sur 5 séances, le lundi midi (précisément 12h45-13h45), du 21 janvier au 18 février. Il s’agit d’un atelier d’orientation psychanalytique sur l’analyse du discours, mais toutes les approches pourraient en bénéficier puisque cela consiste à demander comment comprendre ce qu’une personne nous dit et pourquoi, à partir de la forme que prend sa parole.

C’est une activité relativement informelle et ouverte à tous-tes les étudiant-es, n’hésitez pas à venir.

La première séance aura lieu le lundi 21 janvier à 12h45, au local SU-1550.

——
Irène Krymko-Bleton est psychanalyste et professeure au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal. Actuellement ses recherches se concentrent sur les problèmes de structuration psychique des enfants dans le contexte de la société post-moderne.
——

Pour vous abonner à notre infolettre, écrivez-nous à carphuqam[at]gmail[point]com.

Intégrez notre groupe Facebook pour être au courant de toutes nos activités et partager les vôtres.

Et suivez notre page!

Libre arbitre et inconscient: quel rapport? Quel support? par Allannah Furlong

Le CARPH est heureux de vous convier à sa toute dernière conférence de la session.

LIBRE-ARBITRE ET INCONSCIENT
Quel rapport? Quel support?

par Allannah FURLONG

QUAND? Le mercredi 5 DÉCEMBRE de 12h45 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

«Pour certains, la découverte par Freud de l’inconscient remet en question le libre arbitre, soit la possibilité d’agir de son plein gré. Comme si la présence en soi-même de forces dynamiques et refoulées ôtait à l’être humain sa capacité à se gouverner lui-même, à décider librement de ses actions. Encore aujourd’hui, par exemple, certains psychanalystes mettent en doute la possibilité d’un consentement éclairé du patient (à sa psychanalyse), au motif que des aspects transférentiels inaccessibles à la conscience le brouilleraient. Mais est-il possible de concevoir la démarche psychothérapeutique sans le libre arbitre ? Freud, à le lire avec attention, tient une position complexe. Qu’en disent les philosophes ? Qu’en disons-nous, cliniciens d’aujourd’hui ?»

Allannah FURLONG est psychologue, psychanalyste et membre de la Société psychanalytique de Montréal (SPM). Elle est l’auteure de nombreux articles et a codirigé deux collectifs.

**L’ENTRÉE EST LIBRE**

Venez en grand nombre!!

Événement Facebook ici

Intégrez notre groupe Facebook pour être au courant de toutes nos activités et partager les vôtres, ou suivez notre page!

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

Groupe de lecture sur Roussillon (Aut2018)

Le CARPH encourage les étudiant-es de tous niveaux à organiser des séminaires de lecture dans ses locaux. Prenez contact avec nous si vous voulez en lancer un!


Groupe de lecture sur René Roussillon le lundi de 14h à 16h00 (bimensuel)

LUNDI 1 OCTOBRE 2018
Thème : traumatisme primaire
Chapitre 1. Traumatisme primaire, clivage et liaisons primaires non symboliques

LUNDI 15 OCTOBRE 2018
Thème : relation à l’objet, entre destructivité et séduction
La destructivité et les formes complexes de la «survivance» de l’objet

LUNDI 29 OCTOBRE 2018
Thème : symbolisation, introduction
Chapitre 6. Le problème de la symbolisation et de ses conditions / préconditions

LUNDI 12 NOVEMBRE 2018
Thème : symbolisation, entre objet et identité
Chapitre 11. La fonction symbolisante de l’objet
Chapitre 14. Symbolisation primaire et identité

LUNDI 26 NOVEMBRE 2018
Thème : transfert et cadre
Chapitre 4. Complexité et paradoxe du transfert. Texte PDF à venir
Le « langage » du cadre et le transfert sur le cadre

LUNDI 10 DÉCEMBRE
Thème : clinique de l’extrême
Chapitre 7. Inventer/penser un dispositif dans les situations limites et extrêmes. Texte PDF à venir
Conclusion. Les « situations limites » de la psychanalyse

CONFÉRENCE – LES MÉTHODES PROJECTIVES

Conférence – LES MÉTHODES PROJECTIVES – par Odile Husain & Mariette Lepage

Le CARPH (Centre d’Activités et de Références Psychodynamique et Humaniste) est heureux de vous convier à sa troisième conférence du semestre!

LES MÉTHODES PROJECTIVES
Une conférence par Odile HUSAIN & Mariette LEPAGE


QUAND? Le mercredi 24 OCT. de 12h45 à 14h;
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

**L’ENTRÉE EST LIBRE**

Cette séance vous sensibilisera à l’apport précieux que représente une analyse projective basée sur une méthode d’analyse psychodynamique du discours et sur une approche structurale de la psychopathologie. Celle-ci permet d’élaborer l’organisation de personnalité du sujet, d’assurer un suivi thérapeutique ciblé et d’éviter des erreurs de parcours lourdes pour le client et pour le système. Nous illustrerons notre propos à l’aide de nombreuses vignettes cliniques.

Venez en grand nombre! Vous pouvez également consulter les détails de l’événement sur notre page FACEBOOK:

https://www.facebook.com/events/465665487262158/

Psychologues d’expérience ayant une pratique privée, Odile HUSAIN et Mariette LEPAGE sont chargées de cours à l’UQTR et membres fondatrices de l’Institut de psychologie projective, lequel assure la formation des projectivistes.