L’accompagnement des personnes trans et créatrices dans le genre, par Maxime Delisle

Le CARPH vous invite à sa sixième conférence virtuelle de la session d’hiver 2021:

L’accompagnement des personnes trans et créatrices dans le genre
Par Maxime Delisle

Quand ? Le Mercredi 14 avril 2021
Où ? Sur Zoom

* Gratuit et ouvert à tous *
* Cette conférence ne sera ni enregistrée, ni rediffusée. Parce qu’elle a lieu sur Zoom, aucune attestation de présence ne pourra être délivrée. *

Inscription obligatoire:
https://uqam.zoom.us/meeting/register/tZwvd-iurD4tGtBQYcFtHX9JtTNTlT7yrczg

Quelle posture clinique adopter lorsqu’une personne se présente dans votre bureau avec une demande d’accompagnement pour un processus de transition de sexe, d’exploration de genre et/ou d’affirmation de genre (coming out)?
Cette conférence se veut une introduction aux enjeux cliniques liés à la diversité de genres, dans une perspective de relation d’aide. Partant de l’idée qu’une compréhension binaire et rigide du genre peut causer des difficultés d’écoute empathique chez les thérapeutes, nous éclaircirons les concepts en lien avec le sexe et le genre (Judith Butler), les approches de type « trans-affirmatives » et la notion de consentement éclairé. Nous terminerons avec une discussion sur le besoin de validation et d’apaisement souvent criant chez ces personnes, et la manière dont une approche thérapeutique de type kohutienne (Heinz Kohut) peut favoriser une démarche d’actualisation de soi.

Maxime Delisle est une personne trans non binaire, qui travaille comme infirmier clinicien en santé mentale et en toxicomanie depuis 17 ans. Il est titulaire d’une maîtrise en intervention en toxicomanie et a suivi une formation en hypnose clinique. Maxime Delisle effectue actuellement un stage en psychothérapie d’approche humaniste.

Événement Facebook:https://www.facebook.com/events/275322874188120/?acontext=%7B%22event_action_history%22%3A[%7B%22mechanism%22%3A%22surface%22%2C%22surface%22%3A%22create_dialog%22%7D]%7D
Suivez la page du CARPH: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam@gmail.com

Les troubles de la personnalité sous la perspective du trauma développemental : considérations théoriques et cliniques

Le CARPH vous invite à sa quatrième conférence virtuelle de la session d’hiver 2021:

Les troubles de la personnalité sous la perspective du trauma développemental: considérations théoriques et cliniques.

Par : Daphnée-Sarah Ferfache

Où ? Par Zoom

Quand ? Vendredi 12 mars de 12h30 à 14h00.

*Gratuit et ouvert à tous *

*La conférence ne sera ni enregistrée ni rediffusée*

Inscription obligatoire ici: https://uqam.zoom.us/meeting/register/tZ0lcumorzkoGNKNW-4OIolQVPHA5eC6JgV0

Les troubles de la personnalité sont encore grandement stigmatisés, non seulement au sein de la population, mais aussi d’équipes médicales. Parallèlement, la place qu’occupent les traumatismes infantiles dans le développement de difficultés relationnelles et de la personnalité est relativement peu considérée. En contexte de psychothérapie, il importe toutefois de se questionner sur les implications qu’ont ces traumas. Car de la mise en place du processus et du cadre à la fin de la relation thérapeutique, le suivi auprès de ces patients est jalonné de multiples étapes, à la fois inévitables et potentiellement re-traumatisantes. Aborder le sujet des troubles de la personnalité sous l’angle du trauma complexe permet de poser un regard différent sur ces patients et leurs difficultés, mais aussi de moduler l’intervention pour leur permettre de vivre éventuellement une expérience relationnelle réparatrice.

Daphnée-Sarah Ferfache est clinicienne et chargée de cours à l’Université de Montréal. Son parcours professionnel en milieu psychiatrique et au Centre Jeunesse de Montréal l’ont menée à la rencontre de patients ayant vécu d’importants traumatismes dans l’enfance, qui restent aux prises avec les séquelles psychiques et interpersonnelles laissées par ces premières expériences de vie.  

Suivez la page du CARPH: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam@gmail.com

Groupe de lecture en psychologie humaniste: H21

Le CARPH ouvre un groupe de lecture pour la session d’hiver 2021 pour les étudiant.e.s. du programme de psychologie de l’Université du Québec à Montréal (baccalauréat et doctorat confondu).

Rejoignez le groupe en vous inscrivant par Facebook sur notre page ou en nous envoyant un courriel à carphuqam@gmail.com.

Les membres se réunissent virtuellement un lundi sur deux de 12h30 à 14h00.

La première oeuvre à l’étude sera Découvrir un sens à sa vie de Viktor Frankl, père de la logothérapie.

Prenez en note que l’organisation du groupe (notamment le choix des oeuvres suivantes et les éventuels ajustements d’horaire seront gérés par un groupe Facebook).

Programme des conférences du CARPH, hiver 2021

Privé de son local, le CARPH poursuit jusqu’en mai ses activités sur Zoom.
C’est moins chaleureux qu’en personne… mais tout de même enrichissant et agréable!

Nous vous proposons donc cette session 8 conférences virtuelles  :

  1. Mercredi 20 janvier, 12h30-14h, David Benhaïm, Freud et le rêve (psychanalyse)
  2. Mercredi 17 février, 12h30-14h, Marie Noël, L’empathie appliquée : conceptualisations théoriques et illustrations cliniques à partir d’une perspective humaniste intersubjective (psychologie humaniste)
  3. Mercredi 24 février, 12h30-14h, Irène Bleton, Les origines précoces de débordements pulsionnels chez les enfants (psychanalyse)
  4. Vendredi 12 mars, 12h30-14h, Daphnée-Sarah Ferfache, Les troubles de la personnalité sous la perspective du trauma développemental : considérations théoriques et cliniques (psychologie humaniste)
  5. Vendredi 26 mars, 12h30-14h, Élyse Michon, Éthique et technique analytique (psychanalyse)
  6. Mercredi 14 avril, 12h30-14h, Maxime Delisle, L’accompagnement des personnes trans et créatives dans le genre  (psychologie humaniste)
  7. Mercredi 21 avril, 12h30-14h, Ellen Corin, Le travail de la pulsion de mort dans la clinique et dans la culture (psychanalyse)
  8. Vendredi 7 mai, 12h30-14h, Pierre Joly, La psychothérapie de groupe: approche analytique (psychanalyse)

Ces conférences, destinées en premier lieu aux étudiants du département de psychologie de l’UQAM, sont ouvertes à tous et gratuites.

Les événements avec leurs liens Zoom sont aussi publiés ici sur ce site (menu section « Activités« ).

Nous espérons que cette session d’hiver 2021 sera clémente pour vous tous, et comptons sur vous pour participer à nos activités!

L’empathie appliquée: conceptualisations théoriques et illustrations cliniques, par Marie Noël

Le CARPH vous invite à sa deuxième conférence virtuelle de la session d’hiver 2021:

L’EMPATHIE APPLIQUÉE: CONCEPTUALISATIONS THÉORIQUES ET ILLUSTRATIONS CLINIQUES À PARTIR D’UNE PERSPECTIVE HUMANISTE INTERSUBJECTIVE

PAR MARIE NOËL

QUAND ? Mercredi 17 Février 2021

OÙ? Par Zoom

Gratuit et ouvert à tous. Inscription obligatoire : https://uqam.zoom.us/meeting/register/tZ0qdeysqT4jH9WoIhA35g–lDEiJBKd2U4x

*La conférence ne sera ni enregistrée ni rediffusée*

«L’empathie peut changer le monde », lisait-on sur une affiche aux allures de publicité créée par l’artiste Barbara Kruger en 1994. S’il est vrai que l’empathie, cette capacité d’éprouver et de comprendre l’expérience de l’autre, est considérée comme un élément-clé du changement individuel et social et qu’elle constitue une valeur fondamentale de l’approche humaniste en psychologie, elle peut être tantôt réduite à une attitude de chaleur et de gentillesse, tantôt instrumentalisée comme une technique d’évaluation ou d’intervention. Dans cette présentation, nous aborderons différentes définitions de l’empathie dans le domaine de la psychologie et de la psychothérapie à travers les époques, et aborderons les implications pratiques de ces définitions. Une vignette clinique permettra d’illustrer ce concept complexe qui est au cœur du travail du psychologue et du psychothérapeute, et du changement en psychothérapie.

Marie Noël est psychologue clinicienne, membre de l’OPQ (Ordre des psychologues du Québec) depuis 2005. Elle a travaillé dans le réseau communautaire et public et travaille maintenant principalement en pratique privée avec une clientèle adolescente et adulte aux prises avec des problématiques variées (troubles de l’humeur, troubles anxieux, troubles de la personnalité et traumatismes). Elle pratique également la supervision en bureau privé, est superviseure de stage à l’Université de Montréal et directrice clinique à la clinique Cōnsciēns. Elle est aussi fondatrice et présidente d’Espace Intégratif, un espace de formation pour psychologues et psychothérapeutes et de production de contenus créés par les psychologues et psychothérapeutes (blogue, balado, etc).

Évènement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/1707259752786706
Suivez la page du CARPH: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com


La thérapie par la danse et le mouvement sous le regard de la psychologie humaniste

Le CARPH vous invite pour sa quatrième conférence virtuelle de la session d’automne 2020

LA THERAPIE PAR LA DANSE ET LE MOUVEMENT SOUS LE REGARD DE LA PSYCHOLOGIE HUMANISTE

par Angélique Dumet- Kerherno

Quand? Mercredi 4 Novembre, 12h30-14h
Où? Sur Zoom
Gratuit, inscription obligatoire:

https://uqam.zoom.us/meeting/register/tZAocuigpzMvE9SS-99NSwISsKEPQu32pMzs
  • La conférence n’est pas enregistrée*

Maximum de 300 personnes:

«Au moment où les neurosciences démontrent et valident l’intérêt de la danse-thérapie grâce aux études portant sur la plasticité du cerveau (Merzenich, Diamond), il semble intéressant d’explorer les liens qui unissent la psychologie humaniste (Perls, Maslow) et la thérapie par la danse et le mouvement. Par connaissance (Hawkins, Whitehouse) ou par expérimentation (Evan, Halprin), nous verrons comment les pionnières de la danse-thérapie américaine ont fait émerger de leurs interventions trois des principes fondamentaux de la psychologie humaniste : le Holisme, l’Ici et Maintenant et l’ Énaction. »

Après avoir passé dix ans à enseigner l’économie au niveau baccalauréat, Mme Dumet-Kerherno entame une Maîtrise en Danse à l’UQAM et rejoint, en 2019, le Centre National de Danse Thérapie des Grands Ballets Canadiens. Aujourd’hui, elle utilise les composantes psychologiques et psychomotrices de la danse pour intervenir auprès des populations à besoins particuliers.

Évènement Facebook: https://www.facebook.com/events/1502693826787061/
Suivez la page du CARPH: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam@gmail.com

Transformer l’inévitable: Regard sur le trauma vicariant et le soin de soi

Voici notre 6e conférence de la session:

Transformer l’inévitable: regard sur le trauma vicariant et le soin de soi
Catherine Emmanuelle Drapeau

Dates: Mercredi 11 mars de 12h30 à 14h
Emplacement: Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

« Si le cheminement professionnel des psychothérapeutes est fait d’altruisme, de croissance, de découvertes et de richesses, il rencontrera aussi une multitude de défis, dont l’un est le trauma vicariant. L’accueil empathique répété d’exposés imagés d’expériences traumatiques peut en effet exposer le thérapeute à ce phénomène. Le trauma vicariant peut avoir des effets délétères sur les sphères de la vie personnelle et professionnelle du psychothérapeute. Cette conférence en présentera la définition, les facteurs de développement et les conséquences, et discutera d’un moyen pour en mitiger l’expérience: le soin de soi (self-care).»

——Gratuit et ouvert à tou.te.s——

Catherine Emmanuelle Drapeau est art-thérapeute et éducatrice en art. Elle est candidate au doctorat en psychologie à l’UQÀM. Ses recherches s’intéressent au développement des psychothérapeutes et à la réponse par l’art en tant que pratique du soin de soi, en lien avec l’expérience du trauma vicariant.

Événement Facebook: https://www.facebook.com/events/533699693916500/
Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

Se mettre à la place d’autrui: l’imagination est-elle toujours si innocente?

Après son passage au CARPH (Centre d’Activités et de Références Psychodynamique et Humaniste) pour sa dernière conférence sur l’amour et la fragilité, Gaëlle Fiasse revient pour une seconde conférence !

SE METTRE À LA PLACE D’AUTRUI: L’IMAGINATION EST-ELLE TOUJOURS SI INNOCENTE?

OÙ? 100 Sherbrooke Ouest, local SU-1550
QUAND ? Le mercredi 12 février de 12h30 à 14h00

*ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE*

Hannah Arendt a dénoncé à plusieurs reprises le manque d’imagination dont souffrait le nazi Adolf Eichmann ainsi que son incapacité à se mettre à la place d’autrui. Le rôle éthique de l’imagination, apparenté au jugement chez Arendt, se retrouve également dans la philosophie de Paul Ricœur. Je montrerai dès lors que l’imagination chez Arendt est utilisée selon une finalité particulière qu’il importe de préciser, puisqu’elle doit s’accompagner d’une sympathie et d’une bienveillance pour jouer un rôle éthique. Il est en effet possible de se mettre à la place d’autrui pour lui faire du tort. La jalousie qui perçoit l’autre dans ses failles en est un exemple concret. J’analyserai ainsi les autres dimensions qui doivent accompagner l’imagination si on veut lui donner un sens éthique: le jugement d’existence qui insiste sur l’humanité d’autrui et son insubstituabilité, ainsi que le respect d’autrui et la bienveillance. J’insisterai également sur les figures de l’imagination chez Paul Ricœur.

Gaëlle Fiasse est professeure agrégée de philosophie à l’université McGill. Elle occupe un poste conjoint au département de philosophie et à l’Institut d’études religieuses (Faculté des Arts).

Événement sur Facebook:https://www.facebook.com/events/172345454094027/
Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

Le deuil, identification et intervention, par Johanne de Montigny

Le CARPH vous présente sa 2e conférence de la session hiver 2020

ENTRÉE LIBRE

QUAND ? Mercredi 29 janvier 2020 de 12h30 à 14h00
OÙ ? UQAM, pavillon SU, 100 Sherbrooke Ouest, local SU-1550

Entre le deuil dit « normal » et le deuil dit « complexe persistant », mise à part l’importance de connaître les critères proposés et les caractéristiques diagnostiques du DSM-5, la distinction n’est pas toujours facile à établir pour les psychologues ou futurs psychologues. Des facteurs concomitants et aggravants souvent émergent ou refont surface selon l’histoire familiale et le profil psychologique des individus qui nous consultent en raison de la perte d’un être cher, ou à tout le moins significatif dans leur vie. L’intensité des sentiments et des réactions, en termes de fréquence et de durée, la qualité des liens préexistants (son style d’attachement, son rapport avec la vie en soi, autour de soi et devant soi) demeurent des indications probantes, des sources d’information éclairantes pour mieux saisir ce que la personne a perdu en elle en perdant l’autre.


JOHANNE DE MONTIGNY est psychologue clinicienne ayant exercé pendant une trentaine d’années en soins palliatifs auprès des patients, des proches aidants (les familles), et en suivi de deuil dans deux hôpitaux du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Elle a parallèlement travaillé et se consacre à ce jour à une pratique privée essentiellement axée sur la clinique de deuil.

Événement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/616840225758452/
Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

La thérapie de groupe et son impact sur la thérapie individuelle. Conférence par Louise Dubuc et Christian Depot

Venez assister à la première conférence du CARPH de l’année 2020 !

La thérapie de groupe et son impact sur la thérapie individuelle.
par Louise Dubuc et Christian Depot

OÙ ? à l’UQAM, au pavillon SH, 200 Sherbrooke Ouest, local SH-3220.
QUAND ? Le Mercredi 22 janvier de 12h30 à 14h00.

**ENTRÉE LIBRE**

Cette présentation, effectuée en tandem, a pour objectif de mettre en relief les avantages thérapeutiques propres à la psychothérapie de groupe à partir de l’expérience vécue par nos clients en thérapie individuelle. Nous avons en effet observé des changements psychiques plus rapides et plus profonds chez tous ceux de nos clients qui se sont impliqués dans un processus alliant les deux approches, individuelles et en groupe. L’expérience en groupe a notamment eu un effet sur le développement de l’altruisme, sur les capacités d’échanges authentiques, la confiance en soi et les rapports aux autres. Nous aborderons également les désavantages de la situation groupale, tels que, entre autres, des régressions psychiques plus prononcées que les personnes trop fragiles ne peuvent supporter.


Louise Dubuc est psychologue et psychothérapeute en pratique privée, accréditée psychothérapeute gestaltiste en 1987 par le CCHA (Centre de Croissance et d’humanisme appliqué, Montréal). Chargée de cours à l’Université du Québec à Trois-Rivières, elle donne depuis plusieurs années des formations destinées aux psychothérapeutes/psychologues sur l’intervention auprès des victimes d’agression sexuelle, dans une approche existentielle/humaniste, corporelle et de résilience (psychologie du soi). Elle porte un intérêt particulier à la psychothérapie de groupe.

Christian Depot est psychologue et psychothérapeute depuis 25 ans, en pratique privée. Il est formé à la PGRO (psychothérapie gestaltiste des relations d’objets), à l’approche de groupe en Gestalt-thérapie ainsi qu’aux approches corporelles.

Événement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/956152298119130/
Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.