La thérapie par la danse et le mouvement sous le regard de la psychologie humaniste

Le CARPH vous invite pour sa quatrième conférence virtuelle de la session d’automne 2020

LA THERAPIE PAR LA DANSE ET LE MOUVEMENT SOUS LE REGARD DE LA PSYCHOLOGIE HUMANISTE

par Angélique Dumet- Kerherno

Quand? Mercredi 4 Novembre, 12h30-14h
Où? Sur Zoom
Gratuit, inscription obligatoire:

https://uqam.zoom.us/meeting/register/tZAocuigpzMvE9SS-99NSwISsKEPQu32pMzs
  • La conférence n’est pas enregistrée*

Maximum de 300 personnes:

«Au moment où les neurosciences démontrent et valident l’intérêt de la danse-thérapie grâce aux études portant sur la plasticité du cerveau (Merzenich, Diamond), il semble intéressant d’explorer les liens qui unissent la psychologie humaniste (Perls, Maslow) et la thérapie par la danse et le mouvement. Par connaissance (Hawkins, Whitehouse) ou par expérimentation (Evan, Halprin), nous verrons comment les pionnières de la danse-thérapie américaine ont fait émerger de leurs interventions trois des principes fondamentaux de la psychologie humaniste : le Holisme, l’Ici et Maintenant et l’ Énaction. »

Après avoir passé dix ans à enseigner l’économie au niveau baccalauréat, Mme Dumet-Kerherno entame une Maîtrise en Danse à l’UQAM et rejoint, en 2019, le Centre National de Danse Thérapie des Grands Ballets Canadiens. Aujourd’hui, elle utilise les composantes psychologiques et psychomotrices de la danse pour intervenir auprès des populations à besoins particuliers.

Évènement Facebook: https://www.facebook.com/events/1502693826787061/
Suivez la page du CARPH: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam@gmail.com

Transformer l’inévitable: Regard sur le trauma vicariant et le soin de soi

Voici notre 6e conférence de la session:

Transformer l’inévitable: regard sur le trauma vicariant et le soin de soi
Catherine Emmanuelle Drapeau

Dates: Mercredi 11 mars de 12h30 à 14h
Emplacement: Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

« Si le cheminement professionnel des psychothérapeutes est fait d’altruisme, de croissance, de découvertes et de richesses, il rencontrera aussi une multitude de défis, dont l’un est le trauma vicariant. L’accueil empathique répété d’exposés imagés d’expériences traumatiques peut en effet exposer le thérapeute à ce phénomène. Le trauma vicariant peut avoir des effets délétères sur les sphères de la vie personnelle et professionnelle du psychothérapeute. Cette conférence en présentera la définition, les facteurs de développement et les conséquences, et discutera d’un moyen pour en mitiger l’expérience: le soin de soi (self-care).»

——Gratuit et ouvert à tou.te.s——

Catherine Emmanuelle Drapeau est art-thérapeute et éducatrice en art. Elle est candidate au doctorat en psychologie à l’UQÀM. Ses recherches s’intéressent au développement des psychothérapeutes et à la réponse par l’art en tant que pratique du soin de soi, en lien avec l’expérience du trauma vicariant.

Événement Facebook: https://www.facebook.com/events/533699693916500/
Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

Se mettre à la place d’autrui: l’imagination est-elle toujours si innocente?

Après son passage au CARPH (Centre d’Activités et de Références Psychodynamique et Humaniste) pour sa dernière conférence sur l’amour et la fragilité, Gaëlle Fiasse revient pour une seconde conférence !

SE METTRE À LA PLACE D’AUTRUI: L’IMAGINATION EST-ELLE TOUJOURS SI INNOCENTE?

OÙ? 100 Sherbrooke Ouest, local SU-1550
QUAND ? Le mercredi 12 février de 12h30 à 14h00

*ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE*

Hannah Arendt a dénoncé à plusieurs reprises le manque d’imagination dont souffrait le nazi Adolf Eichmann ainsi que son incapacité à se mettre à la place d’autrui. Le rôle éthique de l’imagination, apparenté au jugement chez Arendt, se retrouve également dans la philosophie de Paul Ricœur. Je montrerai dès lors que l’imagination chez Arendt est utilisée selon une finalité particulière qu’il importe de préciser, puisqu’elle doit s’accompagner d’une sympathie et d’une bienveillance pour jouer un rôle éthique. Il est en effet possible de se mettre à la place d’autrui pour lui faire du tort. La jalousie qui perçoit l’autre dans ses failles en est un exemple concret. J’analyserai ainsi les autres dimensions qui doivent accompagner l’imagination si on veut lui donner un sens éthique: le jugement d’existence qui insiste sur l’humanité d’autrui et son insubstituabilité, ainsi que le respect d’autrui et la bienveillance. J’insisterai également sur les figures de l’imagination chez Paul Ricœur.

Gaëlle Fiasse est professeure agrégée de philosophie à l’université McGill. Elle occupe un poste conjoint au département de philosophie et à l’Institut d’études religieuses (Faculté des Arts).

Événement sur Facebook:https://www.facebook.com/events/172345454094027/
Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

Le deuil, identification et intervention, par Johanne de Montigny

Le CARPH vous présente sa 2e conférence de la session hiver 2020

ENTRÉE LIBRE

QUAND ? Mercredi 29 janvier 2020 de 12h30 à 14h00
OÙ ? UQAM, pavillon SU, 100 Sherbrooke Ouest, local SU-1550

Entre le deuil dit « normal » et le deuil dit « complexe persistant », mise à part l’importance de connaître les critères proposés et les caractéristiques diagnostiques du DSM-5, la distinction n’est pas toujours facile à établir pour les psychologues ou futurs psychologues. Des facteurs concomitants et aggravants souvent émergent ou refont surface selon l’histoire familiale et le profil psychologique des individus qui nous consultent en raison de la perte d’un être cher, ou à tout le moins significatif dans leur vie. L’intensité des sentiments et des réactions, en termes de fréquence et de durée, la qualité des liens préexistants (son style d’attachement, son rapport avec la vie en soi, autour de soi et devant soi) demeurent des indications probantes, des sources d’information éclairantes pour mieux saisir ce que la personne a perdu en elle en perdant l’autre.


JOHANNE DE MONTIGNY est psychologue clinicienne ayant exercé pendant une trentaine d’années en soins palliatifs auprès des patients, des proches aidants (les familles), et en suivi de deuil dans deux hôpitaux du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Elle a parallèlement travaillé et se consacre à ce jour à une pratique privée essentiellement axée sur la clinique de deuil.

Événement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/616840225758452/
Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

La thérapie de groupe et son impact sur la thérapie individuelle. Conférence par Louise Dubuc et Christian Depot

Venez assister à la première conférence du CARPH de l’année 2020 !

La thérapie de groupe et son impact sur la thérapie individuelle.
par Louise Dubuc et Christian Depot

OÙ ? à l’UQAM, au pavillon SH, 200 Sherbrooke Ouest, local SH-3220.
QUAND ? Le Mercredi 22 janvier de 12h30 à 14h00.

**ENTRÉE LIBRE**

Cette présentation, effectuée en tandem, a pour objectif de mettre en relief les avantages thérapeutiques propres à la psychothérapie de groupe à partir de l’expérience vécue par nos clients en thérapie individuelle. Nous avons en effet observé des changements psychiques plus rapides et plus profonds chez tous ceux de nos clients qui se sont impliqués dans un processus alliant les deux approches, individuelles et en groupe. L’expérience en groupe a notamment eu un effet sur le développement de l’altruisme, sur les capacités d’échanges authentiques, la confiance en soi et les rapports aux autres. Nous aborderons également les désavantages de la situation groupale, tels que, entre autres, des régressions psychiques plus prononcées que les personnes trop fragiles ne peuvent supporter.


Louise Dubuc est psychologue et psychothérapeute en pratique privée, accréditée psychothérapeute gestaltiste en 1987 par le CCHA (Centre de Croissance et d’humanisme appliqué, Montréal). Chargée de cours à l’Université du Québec à Trois-Rivières, elle donne depuis plusieurs années des formations destinées aux psychothérapeutes/psychologues sur l’intervention auprès des victimes d’agression sexuelle, dans une approche existentielle/humaniste, corporelle et de résilience (psychologie du soi). Elle porte un intérêt particulier à la psychothérapie de groupe.

Christian Depot est psychologue et psychothérapeute depuis 25 ans, en pratique privée. Il est formé à la PGRO (psychothérapie gestaltiste des relations d’objets), à l’approche de groupe en Gestalt-thérapie ainsi qu’aux approches corporelles.

Événement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/956152298119130/
Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

Les fondements de la psychologie humaniste : une alternative non dualiste

Conférence à l’entrée libre et gratuite

OÙ ? A l’UQAM, 200 rue Sherbrooke Ouest, local SH-3220

QUAND ? Le Mercredi 13 novembre

Il sera présenté une alternative non dualiste des fondements de la psychologie humaniste. Plus particulièrement, les fondements de la conception de l’humain chez Buber et de la théorie du Self de Perls-Goodman. Dans un deuxième temps, les difficultés d’assimilation par les théoriciens de cette alternative non dualiste des fondements de la psychologie seront traités. Dans cette seconde partie de l’exposé, le propos sera appuyé en traitant de l’analyse de Delisle de la théorie du Self de Perls-Goodman, et de la réponse à la question des fondements de la psychologie de Rychlak : le Principe de Complémentarité.

Théoricien de la psychologie, Bertrand Simard s’intéresse aux fondements de celle-ci et plus particulièrement à la question du sujet de la psychologie et aux rôles des idéologies dans la perpétuation du problème d’unité fondamentale de la psychologie.

Événement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/535321803960068/
Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam@gmail.com.

Série d’ateliers qualitatifs sur le cinéma : fiction et narration comme méthode de recherche, une perspective humaniste.

Venez assister au premier atelier d’une série de trois sur la fiction et la narration comme méthode de recherche.

OÙ ? 100 Sherbrooke Ouest, local SU-1560 (Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM).
QUAND ? Lundi 21 Octobre
Lundi 28 Octobre
Lundi 4 Novembre

Ces ateliers qualitatifs seront ancrés dans une théorie humaniste et seront animés par Christian Thiboutot.

Christian Thiboutot est professeur au département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal dans la section humaniste. Il s’intéresse particulièrement à la psychologie existentielle. Il est superviseur au Centre de services psychologiques de l’UQAM. Depuis 2004, il dirige le cercle interdisciplinaire de recherches phénoménologiques, dont la vocation consiste à favoriser la diffusion de la recherche phénoménologique et existentielle, en psychologie et plus largement, en sciences humaines. Il a obtenu en 2001 un D.E.A. de philosophie, de l’université de Bourgogne, à Dijon. Il est chercheur associé au Centre Gaston Bachelard de recherches sur l’imaginaire et la rationalité, de l’université de Bourgogne, Counsulting Editor pour le Journal of Phenomenological Psychology et membre du conseil scientifique de la revue Bachelard’s Studies.

Entrée libre et gratuite – Inscription non requise.

Retrouvez l’évènement sur Facebook : https://www.facebook.com/events/769331160167593/

Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam@gmail.com

Amour et fragilité : regards croisés sur le volontaire et l’involontaire. Par Gaëlle Fiasse

Le CARPH (Centre d’Activités et de Références Psychodynamique et Humaniste) vous présente sa 5e conférence de la session :

Amour et fragilité: regards croisés sur le volontaire et l’involontaire
par Gaëlle FIASSE

QUAND? Le mercredi 10 avril 2019, de 12h30 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

**L’ENTRÉE EST LIBRE**

« L’amour a ceci de paradoxal qu’il peut nous fragiliser et être en même temps notre plus grande force. Que peut-on dire sur ce lien entre amour et fragilité? Comment penser la réciprocité dans le lien à autrui ou son absence? Dans quelle mesure l’amour peut-il impliquer le volontaire et l’involontaire?»

Gaëlle Fiasse est professeure de philosophie et professeure associée en études religieuses à l’université McGill. Elle est l’auteure de Amour et Fragilité. Regards philosophiques au coeur de l’humain (Québec, PUL, 2016)

Événement Facebook ici

Intégrez notre groupe Facebook pour être au courant de toutes nos activités et partager les vôtres, ou suivez notre page!

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

CAUSERIE : Foucault, la folie et la psychiatrie

Le CARPH invite les étudiantes et étudiants en psychologie de l’UQAM à une causerie informelle avec Coline FOURNOUT sur le thème:

FOUCAULT, LA FOLIE ET LA PSYCHIATRIE
Causerie avec Coline Fournout

QUAND? Le mercredi 3 avril 2019, de 12h30 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1560.

On parcourra lors de cette causerie l’œuvre de Michel Foucault avec la folie pour fil rouge. Après un bref passage par les approches phénoménologiques et anthropologiques de la folie, le philosophe se fait connaître pour son Histoire de la folie à l’âge classique (1961) et n’a de cesse par la suite d’interroger la frontière entre le normal et le pathologique, les politiques de santé et les pratiques de cure – et en particulier, l’émergence de la psychiatrie au 19ème siècle.
Par la lecture de courts extraits emblématiques, on verra quelles sont les différentes (re)formulations du thème de la folie et on se demandera ce qui est pertinent pour la pratique du métier de psychologue/psychothérapeute.


Coline Fournout est candidate au doctorat en philosophie à l’Université Paris Nanterre, au laboratoire Sophiapol.

Événement Facebook ici
Intégrez notre groupe Facebook pour être au courant de toutes nos activités et partager les vôtres, ou suivez notre page!
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

Comprendre les jeunes trans et leur famille : une perspective phénoménologique

Le CARPH (Centre d’Activités et de Références Psychodynamique et Humaniste) vous présente sa 2e conférence de 2019:

COMPRENDRE LES JEUNES TRANS ET LEUR FAMILLE : UNE PERSPECTIVE PHÉNOMÉNOLOGIQUE, par Denise MÉDICO

QUAND? Le lundi 11 mars 2019, de 12h30 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

**L’ENTRÉE EST LIBRE**

Nous discuterons des principaux enjeux auxquels font face les jeunes trans et leur famille. Un modèle du développement de l’identité de genre trans basé sur une compréhension des situations d’oppression et ancré dans une perspective phénoménologique sera proposé à partir de l’expérience clinique de l’auteure et de travaux de recherche en cours. Des propositions pour la clinique auprès des familles et des jeunes seront abordés.

Venez en grand nombre!!

Denise Médico est psychologue et professeure au département de sexologie à l’UQAM. Ses domaines d’expertise se centrent autour de la diversité de genre, de sexualité et d’érotisme. Elle s’intéresse en particulier à la subjectivité sexuelle et la corporéité, les processus réflexifs et la phénoménologie ainsi que les psychothérapies affirmatives.

Événement Facebook ici

Intégrez notre groupe Facebook pour être au courant de toutes nos activités et partager les vôtres, ou suivez notre page!

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.