L’ESPT (état de stress post-traumatique): un prêt-à-penser qui empêche souvent de penser

Le CARPH (Centre d’Activités et de Références Psychodynamique et Humaniste) vous présente :

L’ÉSPT (ÉTAT DE STRESS POST_TRAUMATIQUE): UN PRÊT-À-PENSER QUI EMPÊCHE SOUVENT DE PENSER

Par Michel PETERSON

QUAND? Le mercredi 25 septembre 2019, de 12h30 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

**L’ENTRÉE EST LIBRE**

Venez nombreux!

«Entité clinique et anthropologique toujours en mouvement, l’état de stress post-traumatique est devenue une catégorie souvent employée par les «experts» qui ne cherchent plus qu’à répéter des plans de traitement qui visent à réduire, voire à éliminer les symptômes. On en vient ainsi à désubjectiver le-la «traumatisé-e» et à opérer un oubli de la dissociation qui a fracturé le lien social.»

Michel Peterson est psychanalyste, travailleur social, éditeur et professeur de psychologie transculturelle. Auteur de nombreux articles et livres, il travaille depuis plusieurs années en cabinet privé avec des demandeurs d’asile et des réfugiés à titre de membre-clinicien du RIVO-Résilience (Réseau d’intervention auprès des personnes ayant été victimes de violence organisée). Il dirige le projet de recherche ROBAA (Roads of Bones and Ashes) consacré à la problématique des génocides et hébergé par la chaire Oppenheimer en droit international public de la Faculté de droit de l’université McGill.

——–
Notre événement Facebook : https://www.facebook.com/events/298488527737185/
Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.