L’ESPT (état de stress post-traumatique): un prêt-à-penser qui empêche souvent de penser

Le CARPH (Centre d’Activités et de Références Psychodynamique et Humaniste) vous présente :

L’ÉSPT (ÉTAT DE STRESS POST_TRAUMATIQUE): UN PRÊT-À-PENSER QUI EMPÊCHE SOUVENT DE PENSER

Par Michel PETERSON

QUAND? Le mercredi 25 septembre 2019, de 12h30 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

**L’ENTRÉE EST LIBRE**

Venez nombreux!

«Entité clinique et anthropologique toujours en mouvement, l’état de stress post-traumatique est devenue une catégorie souvent employée par les «experts» qui ne cherchent plus qu’à répéter des plans de traitement qui visent à réduire, voire à éliminer les symptômes. On en vient ainsi à désubjectiver le-la «traumatisé-e» et à opérer un oubli de la dissociation qui a fracturé le lien social.»

Michel Peterson est psychanalyste, travailleur social, éditeur et professeur de psychologie transculturelle. Auteur de nombreux articles et livres, il travaille depuis plusieurs années en cabinet privé avec des demandeurs d’asile et des réfugiés à titre de membre-clinicien du RIVO-Résilience (Réseau d’intervention auprès des personnes ayant été victimes de violence organisée). Il dirige le projet de recherche ROBAA (Roads of Bones and Ashes) consacré à la problématique des génocides et hébergé par la chaire Oppenheimer en droit international public de la Faculté de droit de l’université McGill.

——–
Notre événement Facebook : https://www.facebook.com/events/298488527737185/
Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.

Charles Chaplin, de la tragédie à la comédie: un cas clinique

Le CARPH (Centre d’Activités et de Références Psychodynamique et Humaniste) vous présente sa 7e conférence de la session :

Charles Chaplin, de la tragédie à la comédie: un cas clinique
par Dalila ARPIN

QUAND? Le vendredi 26 avril 2019, de 12h30 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

**L’ENTRÉE EST LIBRE**
Venez nombreux!

«L’HUMOUR peut être une façon de faire avec un fond dépressif. Freud disait que l’humour noir permet de saisir qu’il est possible de traiter la souffrance avec les mêmes moyens mais employés différemment. Dans le cas de Charles Chaplin, nous verrons comment son enfance dans un quartier misérable de Londres fut une source précieuse d’inspiration pour ses films, mais surtout, la tristesse de son vécu, une matière première qu’il a pu transformer avec son savoir-faire. Comédien né, musicien talentueux, réalisateur hors pair, il a su mettre ses qualités au service d’une passion triste qui l’habitait depuis toujours : la mélancolie.»

DALILA ARPIN est psychanalyste à Paris (AME, membre de l’ECF et de l’AMP, Analyste de l’École en exercice) et psychologue aux Unités hospitalières pour enfants. Son livre le plus récent est intitulé: Couples célèbres: liaisons inconscientes (Paris, Navarin, 2016).
Elle est l’invitée du Pont freudien pour sa 47e Rencontre (26-28 avril), sur le thème Questions de genre. Informations et inscription: http://pontfreudien.org/content/dalila-arpin-questions-de-genre

————
Événement sur Facebook: https://www.facebook.com/events/437499973725354/
Suivez notre page: https://www.facebook.com/Carph-Uqam-653812238335867/
Intégrez notre groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/carph/
Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.


Amour et fragilité : regards croisés sur le volontaire et l’involontaire. Par Gaëlle Fiasse

Le CARPH (Centre d’Activités et de Références Psychodynamique et Humaniste) vous présente sa 5e conférence de la session :

Amour et fragilité: regards croisés sur le volontaire et l’involontaire
par Gaëlle FIASSE

QUAND? Le mercredi 10 avril 2019, de 12h30 à 14h
OÙ? Pavillon Adrien-Pinard de l’UQAM (100 rue Sherbrooke O), local SU-1550.

**L’ENTRÉE EST LIBRE**

« L’amour a ceci de paradoxal qu’il peut nous fragiliser et être en même temps notre plus grande force. Que peut-on dire sur ce lien entre amour et fragilité? Comment penser la réciprocité dans le lien à autrui ou son absence? Dans quelle mesure l’amour peut-il impliquer le volontaire et l’involontaire?»

Gaëlle Fiasse est professeure de philosophie et professeure associée en études religieuses à l’université McGill. Elle est l’auteure de Amour et Fragilité. Regards philosophiques au coeur de l’humain (Québec, PUL, 2016)

Événement Facebook ici

Intégrez notre groupe Facebook pour être au courant de toutes nos activités et partager les vôtres, ou suivez notre page!

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, faites-en la demande à carphuqam[at]gmail[point]com.